Accueil > Quelques conseils aux auteurs > S’adresser au bon éditeur

S’adresser au bon éditeur

Votre texte est prêt, relu, corrigé, mis en forme et enregistré au bon format de document. Vous allez maintenant pouvoir l’envoyer à Malpertuis. Mais... est-ce bien certain ?

Tout éditeur a une certaine vision, une certaine définition de ce qu’il fait, de ce qu’il souhaite faire. Cela s’appelle la ligne éditoriale. C’est extrêmement important, car c’est ce qui fait qu’un éditeur dira qu’un texte est "pour lui" ou "pas pour lui".

Un certain nombre d’éditeurs définissent leur ligne éditoriale en fonction d’un genre, d’un type de livres dans lequel ils sont spécialisés. Certains font de la poésie, d’autres du livre de cuisine, du policier, du livre scientifique, du scolaire, de la BD...

La ligne éditoriale de Malpertuis est définie de manière assez précise : c’est le fantastique. Pour savoir exactement ce que recouvre ce terme, il est possible de consulter bien des études classiques, comme l’Introduction à la littérature fantastique de Tzvetan Todorov (Seuil, 1971). Nous nous contenterons de vous renvoyer à Wikipedia si des éclaircissements sont vraiment nécessaires.

Quoi qu’il en soit, notez bien que nous ne prenons pas de textes se rattachant de manière trop univoque à la science-fiction ou à la fantasy. Nous ne nous intéressons pas non plus aux récits d’expériences vécues ni au "paranormal".

Vous comprendrez que cela implique, non seulement de savoir quelle est la spécialité d’un éditeur, mais aussi de pouvoir caractériser votre texte avec exactitude. Il existe des textes (et des bons) qui mélangent les genres, se situent à leur frontière ou à leurs marges. Mais cela n’a rien à voir avec l’imprecision d’un auteur débutant qui n’a pas fait l’effort de bien caractériser ce qu’il écrit...

Voilà, vous savez tout. Si votre texte a réussi à passer à travers ce dernier filtre, alors vous pouvez envisager de nous l’envoyer !