Accueil > Catalogue > Cauchemars sur le club Diogène (1886-1889)

Cauchemars sur le club Diogène (1886-1889)

ISBN : 978-2-917035-27-6. 380 p. 18 €.

- N° 23
- ISBN : 978-2-917035-27-6
- 15,6 x 23,4 cm. 380 pages. 18 €.
- Parution : décembre 2012.
- Illustration de couverture : Patrick Mallet. Couleurs : Laurence Croix

« Ainsi c’est toi, dit calmement le Russe. Tu as osé pénétrer ici avant même d’être des nôtres ? Tu vas regretter ton audace, Prétendant. »
L’autre ne bronchait pas, comme une grande marionnette élégante, attendant le bon moment pour se mettre en branle.
« Tu crois qu’on va donner la place de Lison à un chapardeur de culotte et de mouchoir ? Il te faudrait bien d’autres preuves, pour mériter le droit d’être le septième membre du club Diogène. Je te le dis, ce ne sera pas toi. »
L’autre ne répondit rien. Excédé, Fédor reprit :
« Je vais donc, sans ton accord, t’attraper, te maîtriser, te ligoter et te refiler à Monsieur, qui pourra te renvoyer à tes limbes. La seule Succession à laquelle tu auras droit, ce sera celle de mes poings sur ta tronche. »
Le Prétendant, bien que d’une carrure moindre, dominait Fédor d’une quasi tête, mais sa figure demeurait résolument retirée dans les discrétions d’un haut col de manteau et d’un chapeau Lafayette.
« Que la lumière soit ! » cria Fédor en lançant son chandelier.

*

Toujours en deuil, le club Diogène n’acceptera qu’à contrecœur un remplaçant à Lison, et celui-ci devra faire sa place au cours de ces quatorze nouvelles aventures. Le lecteur apprendra, pour son plus grand profit, qu’il ne vaut mieux pas pousser des portes noires ouvrant sur des églises inachevées, ni sauver des matrones tziganes qui vous lisent un avenir dont vous vous seriez bien passés. Dans ce troisième volume, les cadavres sont parfumés, les démons sèment des crottes sur les escaliers et une secte de castrats russes envahit Paris. Vayec, quant à lui, joue à disparaître.

Enfin, l’heure est aux fantômes. Nul suaire, nulle spectralité, mais des bagnards d’outre-tombe, une lettre, une île au trésor, et un effarant livre de comptes. C’est le passé du club Diogène qui commence à revenir le hanter, et à le guider dans les dédales du Paris infernal...